Site qualitatif de partage et d'aide à la mobilité internationale : carnets et photos de voyages, dossiers spéciaux destinations, liens et outils, trucs et astuces voyage, sensibilisation à l'environnement...

Vous êtes ici : Accueil » Mes voyages » Carnets de voyages » Océanie » Australie » Queensland » Côte Sud » Fraser island


Queensland, Côte Sud
Fraser island

Fraser island, Great Sandy National Park

Fraser island, Great Sandy National Park, cliquez pour agrandir

Voir la carte sur Google Maps


Sommaire

Rappel climat

Meilleure période pour visiter

Un incontournable, à très juste titre

Données touristiques... Fraser island



Rappel climat...

Climat subtropical humide : zone très chaude et humide toute l'année.

Pour en savoir plus, suivez ce lien vers
=> mon dossier spécial Australie – Climat détaillé du continent Australien

Retour haut de page

Meilleure période pour visiter...

Durant l'hiver austral : juin, juillet, août.

Pour en savoir plus, suivez ce lien vers
=> mon dossier spécial Australie – Saisons : tirer le meilleur parti de son voyage en Australie - Arrivée entre juin et août

Retour haut de page

Un incontournable, à très juste titre

A faire absolument... 3 jours au paradis...

Avec votre propre 4x4, un 4x4 loué ou en groupe organisé, Fraser island fait partie de ces endroits à ne pas manquer d’aller voir en Australie.

75 Mile Beach

75 Mile Beach

Retour haut de page

Culture... Fraser island

Située au large des côtes sud du Queensland, c’est la plus grande île de sable au monde.
Elle est protégée et listée au Patrimoine Mondial par l’UNESCO au même titre que le Kakadu National Park, Uluru et la Grande Barrière de Corail.

Vue depuis l'indian Head | View from the Indian Head

Vue depuis l'Indian Head

Les aborigènes appelaient cette île K’gari, ce qui signifie bel esprit.
Un jour, le bateau du Capitaine Fraser s’échoua au nord de l’île. Tandis qu’une moitié de l’équipage était parti sur des canots de sauvetage pour rejoindre Brisbane et rapporter des secours, la 2nde partie resta sur l’île, retenus ou sauvés par les aborigènes, ceci reste toujours indéterminé. Le Capitaine y mourut et plus tard, son nom fut donné à l’île.

75 Mile Beach

75 Mile Beach

Retour haut de page

A noter... une des 10 plus belles îles au monde

Elle est connue comme étant l’une des dix plus belles îles au monde, et une fois sur place on comprend vite pourquoi... les 200 chanceux habitants permanents doivent néanmoins être désabusés face à la masse touristique parcourant chaque année, cette île si fragile.

Vue depuis l'Indian Head | View point from Indian Head

Vue depuis l'Indian Head

Ombragée par une flore tropicale unique, dont les cimes peuvent atteindre plus de 200 mètres de haut, bordée de plages et lacs au sable blanc et eaux parfois cristallines, teintées de rouge ou de vert dû notamment au tanin des arbres à thé (tea trees), parsemée de dunes, toutes les routes sont des routes de sable qui font que l’île est uniquement accessible en 4x4... et ça tombe bien, j’en ai un !

Pinnacles

Pinnacles

Retour haut de page

Anecdotes... conduite sur sable, avec 4 roues motrices

Ni une ni deux, dégonflage des roues (pour conduite sur sable, indispensable), départ depuis le point d’embarquement sud (Rainbow Beach), ferry dont la traversée dure seulement 15 minutes et débarquement sur la route principale de l’île qui borde la côte Est : 75 Mile beach, qui n’est autre qu’une... plage !

Traversée depuis Rainbow Beach | Crossing from Rainbow Beach

Traversée depuis Rainbow Beach

Ferry 15min

Ferry pendant 15 min

Ceci fut la 1ère occasion d’utiliser la fonction 4x4 de la White Cow ! Il était temps !

Boite de vitesse et boite de transfert | Gearbox and transfer box

Boite de vitesse et boite de transfert

Première conduite sur sable... pas bien compliqué. Ceci dit, on a vite fait de passer dans les traces des autres qui font facilement dévier le véhicule...

Épave Maheno | Maheno wreck

Épave Maheno

Nous traversons une bonne partie de la côte Est via la 75 Mile beach... pas vraiment le choix en fait !
Il faut slalomer entre des rochers, avec 2 traversées de ce qui semble être de tout petits ruissèlements d’eau douce qui vont vers la mer et qui creusent le sable (appelés "creeks")... qui nous ont néanmoins chacun fait un gros "Splash !" assez violent, couvrant d'eau tout l’avant du 4x4... Ah ? C’était plus creux que prévu ?!..

Nous arrivons finalement à une des entrées vers l’intérieur de l’île.
Et là... début de conduite sur sable mou ! Je m’y essaye en première... ce qui ne rassure pas mon compagnon de voyage !

Et c’est parti pour une conduite hypra sportive avec un volant qui a une fâcheuse tendance à vouloir se diriger tout seul, les vitesses à passer à la vitesse de la lumière si on ne veut pas risquer l’ensablement, la ceinture à bien attacher sous peine de vous cogner la tête au plafond et sur les côtés et surtout... essayer de ne pas freiner sans rouler excessivement vite !...

Et voici qu’apparait un ruissellement d’eau coulant le long du pare-brise... nous venons de fissurer l’un de nos jerricans d’eau après quelques dizaines de mètres de dénivelés !
M’enfin pour une première fois, on s’en est bien sortis et arrivons sans encombre au lac Mc Kenzie dans le centre de l’île...

Retour haut de page

A voir absolument... le Lac Mc Kenzie

Un seul mot : WOW !
Un des lacs les plus purs au monde... lac uniquement composé d’eau de pluie. Un sable fin et blanc, comme jamais croisé auparavant...
Que dire ?... Allez-y !

Parking Lac Mc Kenzie | Car park

Parking Lac Mc Kenzie

Lac Mc Kenzie

Lac Mc Kenzie

Lac Mc Kenzie

Lac Mc Kenzie

Le soleil va bientôt se coucher ?
Zut ! Il va donc falloir quitter cet éden...

Retour haut de page

Contexte... grillons et goannas au Central Station Campground

Direction un des campings de l’île nous réservant notre propre petit emplacement et table, aux pieds d’immenses arbres. Arbres dans lesquels se nichent des grillons ou que sais-je, qui font de façon régulière, un bruit assourdissant ! Nuit entrecoupée donc !
M’enfin l’endroit est splendide, en plein milieu de la forêt tropicale unique de l’île. Forêt tropicale qui pousse sur du sable je vous rappelle !
On y croise même des Goannas (varans d’au moins 1 m de long). Quant aux dingos nous les verrons plus tard, dans le New South Wales...

Central Station Campground

Central Station Campground

Retour haut de page

Anecdotes... mais où se trouve l’Est ?!

2ème journée passée à arpenter tous les recoins de l’île... pas seulement par choix mais aussi parce que les panneaux ne sont pas vraiment clairs ! A moins que le soleil nous tapait trop sur la tête ?!
On essayait de suivre l’Est et, par deux fois, nous nous sommes retrouvés sur la côte Ouest !
On se concentrait tellement sur la route aussi, l’un à essayer de ne pas ensabler le 4x4 et l’autre tout aussi concentré à crier wwwwooooooohhhhhh !!, slow down !, aaahhhh !!!, carefull !

L’île a beau ne faire qu’entre 5 et 25 kms de large, en roulant sur du sable mou la traversée peut durer longtemps... surtout quand on se perd !
Et quand on roule avec un 4x4 sur du sable mou... ça consomme un max ! Nous faisons le plein à la seule station essence de l’île... (je crois ?) aussi cher qu’à Normanton en plein Outback, soit 1.80 AUD le litre, ce qui pour l’Australie est très cher !
Autant vous dire que ça ne donne pas envie de s’ensabler surtout quand on connait la consommation d’un vieux 4x4 même en temps normal...

Nous finirons finalement par retrouver la côte Est... et donc rouler en 4H (... vous avez bien suivi ?!) sur le sable tassé et humide de la 75 Mile beach, direction l’extrême nord de l’île !
La journée est déjà presque finie, nous nous installons à un autre camping.

Happy Valley

Happy Valley, on a retrouvé l'Est !

Retour haut de page

Contexte... Indian rock, l’épave Maheno et la côte Est via la 75 mile beach

Le lendemain, nous attendons que la marée redevienne basse : "low tide".
De retour sur la côte Est de l’île, nous atteindrons l’extrême nord. Nous ne pouvons pas aller plus loin en 4x4.

Côte Nord Fraser Island | North Coast

Côte Nord seulement accessible à pied, vue depuis l'Indian Head

Nous passons également devant une épave échouée. L’épave Maheno construite en Ecosse servit de bateau-hôpital durant la 1ère guerre mondiale.

Epave Maheno | Maheno Wreck

Epave Maheno

Nous nous garons en plein sable mou... à côté des autres bus-4x4 de groupes organisés.... En espérant pouvoir en ressortir !
Nous allons ensuite profiter de la vue qu’offre le fameux "Indian Head".

Sur l'Indian Head

Sur l'Indian Head

Son nom vient du fait que quand James Cook passa à côté de l’île pour la première fois, il y vu sur ce haut rocher, des aborigènes, qu’en ce temps-là ils appelaient "indiens".

Vue depuis l'Indian Head | View point from the Indian Head

Vue depuis l'Indian Head, sur la 75 Mile beach

Retour haut de page

A noter... la 75 Mile beach : une plage pas comme les autres...

La 75 Mile beach est non seulement l’"autoroute" de l’île, mais sert aussi de piste d’atterrissage et de décollage à de petits avions !
Le surf y est interdit et la baignade fortement déconseillée à cause des courants très forts et des... requins tigres. Même si les attaques de requins restent très exceptionnelles, et ont lieu surtout durant la nuit, les requins tigres sont les plus grands "mangeurs d’hommes" après le grand requin blanc...
A l’époque où nous y sommes allés, les Box-Jellyfish étaient aussi de la partie... ce qui n’empêchait pas les groupes organisés de tenter la baignade.
J’avoue que moi aussi, du fait de la très forte chaleur et du soleil brulant, j’ai fait trempette... mais je suis vraiment restée au bord et je confirme, les courants même au bord sont vraiment très forts ! Impossible de tenir une position !

75 Mile Beach

75 Mile Beach

Retour haut de page

Anecdotes... 2 ensablements !

Seulement 2 ensablements qui n’auront duré que quelques minutes chacun... plutôt pas mal pour des débutants total en conduite de 4x4 sur sable mou !
Non ce n’est pas moi qui ai provoqué les deux... seulement un ! Non mais !

Et vraiment, là où je me suis ensablée, c’était presque obligé !
Un grand tournant nous faisant faire presque demi-tour (donc obligée de ralentir), dont le virage en lui-même et la suite du chemin étaient de hauts tas de sable bien creusés de façon anarchique, par les bus-4x4 qui ont des roues 2 fois plus grandes que ma pauvre White Cow... forcément ça fini par coincer au niveau de l’essieu... la voiture était en suspension !
On a eu de la chance de ne rien casser... Nous nous y sommes repris à 2 fois pour passer, avec l’aide du guide d’un bus pour nous désensabler et qui attendait qu’on libère le chemin !

Le 2nd c’était à quelques mètres du bitume... sur le continent !
On se croyait enfin à l’abri et, dans une hésitation complètement illogique sur le chemin à prendre, mon compagnon de voyage s’est arrêté pour réfléchir ! LE truc à ne pas faire sur sable mou !!! Autant vous dire que je me suis bien moquée ! *vengeance*
Par contre, ça n’a pas du tout fait rire le 4x4 qui était juste derrière nous, et qui forcément s’est aussi ensablé... ! Cette fois-ci c’étaient les roues qui étaient presque entièrement ensablées... On a creusé avec nos mains et avons réussi à retrouver le bitume...

Dès l’arrivée sur sol adhérent, il faut penser à enlever la fonction 4x4 pour ne pas abîmer la voiture et retrouver la consommation normale du véhicule... puis aller vers la première station essence pour regonfler les pneus et si possible faire un lavage complet du 4x4, y compris le dessous, pour enlever toute trace de sel et éviter ainsi la rouille.

Retour haut de page

A noter... profitez-en avant qu’il ne soit trop tard...

Je recommande vivement Fraser island.
Si vous n’avez pas de 4x4, il existe des tas de tours, réservables sur place ou en ville. Ou alors louez-en un si la conduite sur sable mou ne vous effraie pas... ! *même pas peur*
Si un jour je retourne en Australie, je retournerais sur Fraser island pour l’explorer plus en profondeur... c’est certain !

Ceci dit, le gouvernement réfléchit à imposer d’être un conducteur averti de 4x4 sur sable mou pour être autorisé à conduire sur cette île. Car en effet, la conduite est vraiment difficile, très sportive, les routes de sable sont en très mauvais état, les locaux réclament qu’elles soient entretenues à temps plein et les accidents deviennent monnaie courante... allant du 4x4 cassé à des morts...

Se méfier beaucoup plus que nous et faire très attention à ces fameux "petits ruissèlements d’eau", à la vitesse qui ne devrait jamais dépasser les 60-70 kms/h, aux sables mouvants, à la marée haute, aux autres 4x4 etc...

75 Mile Beach

75 Mile Beach

Retour haut de page

Données touristiques... Fraser island

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization - UNESCO :

Retour haut de page




Vos commentaires


[Nombre de commentaires : 5 - Ajouter un commentaire]

# Manon 19/11/2013 - 09:55

Hello :)

Nous partons en Australie cet hiver et nous avons prévu d'aller sur Fraser Island, je me demandais si vous aviez eu besoins d'une autorisation pour rouler sur l'île ? Car j'ai vu sur certain site qu'il en fallait une.

En tout cas votre article va beaucoup nous aider :)

Merci

Manon

# NaM 19/11/2013 - 11:08

Coucou Manon,

Non, nous on a la chance d'être passé à temps... donc on n'a pas eu besoin de permis (ou alors mon compagnon de voyage s'en était chargé sans me le dire ?? Maintenant que j'y pense...).

En tous cas OUI, il faut bel et bien un permis pour accéder à l'île et pour les campings :

- Lien #1 :
http://www.nprsr.qld.gov.au/parks/fraser/faq.html
- Qui te mènera au lien #2 :
http://www.nprsr.qld.gov.au/recreation-areas/vehicle_access_permit_fees.html
- Et puisque leur site web est tout pourri, toujours en pleine construction et digne de "La maison qui rend fou des 12 travaux d'Asterix", voici un lien #3 qui te listera tous les endroits où acheter tes permis véhicule et camping... :
http://www.nprsr.qld.gov.au/experiences/over-counter-permits.html

N'essaie même pas de les obtenir en ligne si tu tiens à tes cheveux de couleur naturellement teintée ?! :)

Pour info :
"Fraser Island Recreation Area
1 month or less = $43.60
More than 1 month (up to 1 year) = $218.70"

En espérant t'avoir aidée ! NaM

# Manon 19/11/2013 - 11:21

Super merci beaucoup pour les infos, donc à ce que j'ai compris on peux faire le permis directement sur place en arrivant sur l'île, pas besoins de s'y prendre à l'avance ?

# NaM 19/11/2013 - 12:06

Moi je recommanderais plutôt de le faire avant histoire d'être tranquille...
Comme je le recommande, pars depuis le point d’embarquement sud à Raindow Beach.
T'as le choix sur place pour acheter tes permis.. dont le Tourist Information Centre.
:) NaM

# Manon 19/11/2013 - 12:09

Oui c'est de la que nous partons (nous arrivons de Brisbane) alors je prendrais mon permis la bas, je te remercie :)

Retour haut de page


Envie de réagir ? C'est par ici !



Retour haut de page

Vous aimez ce site ?
Faites ce qu'il vous plaira parmi les moyens proposés ci-dessous :

    • Ajoutez ce site à vos favoris !

      FavorisÇa ne marche pas ?
      Utilisateurs Windows ou Linux : raccourci clavier : Ctrl + D
      Utilisateurs Mac : raccourci clavier : Cmd + D
      Ou utilisez le bouton de partage ci-dessous, à droite :)
    • Informez vos amis de l'existence de NamAroundTheWorld.net
      en 1 seul clic !


    • Montrez que vous aimez NamAroundTheWorld.net, en toute discrétion et liberté, avec une méthode propre à ce site !
      Anonyme et non diffusé sur d'autres sites.



      213 personnes aiment
      NamAroundTheWorld.net
      !
      Et vous ?




Site construit à l'aide d'un marteau, un burin et quelques lignes de code, créé de zéro et fait maison par une débutante auto-formée en web développement et webdesign - NaM - à l'aide :
- des tutos d'Open Classrooms - du logiciel libre Notepad++ - d'un autre logiciel libre Gimp pour retouches photo et créations graphiques - et de beaucoup de volonté ! :)
Affichage optimisé sous Firefox.
Site propulsé par moi-même :)
Copyright 2010-2016 © www.namaroundtheworld.net, tous droits réservés.
En dehors des deux gifs animés et libres de droits, figurant dans la sidebar de gauche (menu) - des fonds de cartes publiés dans le domaine public et venant du site Commons.Wikimedia.org, utilisés pour la création des cartes personnalisées et publiées sur ce site - ainsi que les images menant à des sites extérieurs, TOUT le contenu de ce site - textes, photos, images, cartes customisées, design - est la propriété exclusive de NamAroundTheWorld.net, à moins d'une indication contraire mentionnée.
Merci de me contacter pour toute éventuelle réutilisation d'un contenu, à condition que ce soit à titre non commercial.