Site qualitatif de partage et d'aide à la mobilité internationale : carnets et photos de voyages, dossiers spéciaux destinations, liens et outils, trucs et astuces voyage, sensibilisation à l'environnement...

Vous êtes ici : Accueil >> Mes voyages >> Carnets de voyages >> Europe >> Irlande >> L'Ouest >> Comté de Mayo >> Au Pair à Castlebar


Comté de Mayo : Au Pair à Castlebar

Prairies du Comté de Mayo | Grasslands of County Mayo

Sommaire

Castlebar… Au Pair : 2 mois entre enfer et paradis…



Castlebar… Au Pair : 2 mois entre enfer et paradis…

Contexte… un départ idéalisé

Direction le Comté de Mayo, avec ses lacs et ses parcours de golf, ses sites archéologiques et historiques !

Côtes du Comté de Mayo | Coasts of County Mayo

Retour haut de page

Contexte… préparatifs depuis Cork : une offre en or !

D’abord, ma recherche pour un job d’Au Pair à partir de Cork : tout s’est passé en l’espace de quelques jours.
J’avais contacté 2 familles et une 3ème m’avait contacté pour être leur Au Pair.

Toutes les familles étaient d’accord pour me prendre dès que possible, j’ai donc pu choisir selon ce qu’elles proposaient, le nombre et l’âge des enfants.

J’ai fini par m’orienter vers la famille qui m’avait contacté et me proposait ceci :

Le rêve ! Que demander de plus ?!

J’ai eu un échange d’emails avec la maman avant que toutes les deux acceptions de tenter l’aventure, et au vu du peu d’intérêt et de sérieux qu’elle mettait dans ses réponses, j’aurais dû me méfier… un peu trop de « carottes » et pas assez d’intérêt…

C’est surtout le fait qu’elle se proposait d’enseigner l’anglais à son Au Pair, qui m’avait malgré tout décidé…

Retour haut de page

Contexte… c’est donc parti pour Castlebar, la capitale du Comté de Mayo !

Après quelques heures de bus, me voilà arrivée et accueillie par toute la famille… sauf la maman !
Il y a le père et les enfants.
1er contact un peu gêné mais très sympathique.
Nous montons en voiture et le père décide de me faire voir la ville, au travers d’une visite en voiture, plutôt sympa. La ballade dure moins de 2 minutes… on en fait très vite le tour et la ville n'a, en elle-même, pas grand intérêt. Nous nous éloignons ensuite de Castlebar pour des maisons perdues au milieu de la verte campagne irlandaise... Nous voilà enfin arrivés…

Retour haut de page

Contexte… tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes…

Grande maison… très grande maison…. Immense jardin avec tout ce dont un enfant peut rêver et même plus.
Présentation des lieux… bien plus longue que le tour en ville ! Tout est beau, presque trop parfait. Les alentours sont splendides, verts.
Je rencontre enfin la maman, toute la famille est vraiment adorable et m’a réservé un accueil très chaleureux.
Tout commence comme dans un rêve très coloré où le bien triomphe toujours et où des ours en peluche descendent des arcs en ciels avec des choses bizarres dessinées sur leur ventre tout rond…

Retour haut de page

Contexte… ils me laissent 2 jours pour arriver

Voici le programme convenu avec la maman pour la suite :

Tout cela parait on ne peut plus royal…
Je vais éviter de vous détailler journée par journée, évènement par évènement, au risque de vous perdre !

Retour haut de page

Contexte… déroulement général… l’enfer au paradis…

Au début, très bien, tout le monde est très très content.
Finalement, des incompréhensions sur les tâches d'une Au Pair, se sont révélées entre la maman et moi.
Je décide néanmoins de finir la période pour laquelle je me suis engagée, mais de ne pas prolonger mon séjour au-delà des 2 mois définis initialement.

Un peu plus de précisions…
La promesse la plus importante n'a pas été tenue : les cours d’anglais promis par la maman. Je n’y ai jamais eu droit. Or c'est pour ça que je l'avais choisie.
Ce n’est pas faute de temps car la maman ne travaillait pas.
De plus, de nombreuses choses sont venues se rajouter ou se substituer au planning prévu.
L'heure et demie de ménage s'est transformée en journée presque complète car je devais faire des tâches qu'une Au Pair n'est pas censée faire et la maman, en plus de ne pas m'aider, en rajoutait.
La maman était chargée de se lever en même temps que les enfants, les rôles ont fini par s'inverser.

Mais alors pourquoi prendre une Au Pair lorsqu’on met ses enfants à la crèche et qu’on ne travaille pas ?...

Tout cela ne correspondait pas à ma vision des choses, ma façon d’être, et tout l’or du monde ne me fera pas changer pour autant.
Je n’ai pas pour habitude de rester à un endroit qui ne me convient pas. J’estime que si on n’est pas content quelque part, on fait au moins en sorte de pouvoir s’en aller. Néanmoins je n’ai pas pour habitude de céder à la facilité, et j’aime finir ce que j’ai commencé. Alors j’ai fait avec.

J’ai été une Au Pair à un âge plus élevé que la moyenne. Je pense que j’ai peut-être été un peu moins facilement malléable.
Rien de méchant ne venait de cette maman, c’est juste qu’elle avait un grand besoin de souffler, ce que je peux concevoir très largement…
Mais ce que j’estime également c’est que si on décide d’investir dans une aussi grande maison, on l’assume. Soit soi-même, soit en embauchant une aide-ménagère, et non une Au Pair qui fait office de nounou, femme de ménage et maman…

Retour haut de page

A noter… généralités à propos d’une Au Pair, qui peut très bien être UN Au Pair…

Ce que vous êtes censés faire :

Ce que vous n'êtes pas censés faire :

Retour haut de page

A noter... comment trouver « sa famille » ?

Il n’est nullement nécessaire de passer par une agence qui vous fera payer des frais pour des services totalement inutiles !
Ce site, qui est un exemple, suffira amplement à trouver votre bonheur : AuPairWorld.net et est totalement gratuit. Il vous permettra de trouver votre famille d’accueil dans n’importe quel coin de la planète.
Une fois votre profil créé, vous pourrez entrer en relation avec autant de familles que vous le souhaitez. Les arrangements se font directement entre vous et la famille par échange d’emails.
Le site n’est là que pour proposer des Au Pair aux familles qui elles, paient pour ce service, et aux personnes recherchant une place en Au Pair, de trouver gratuitement une famille.
A aucun moment vous n’aurez à payer quoi que ce soit.
Ce n’est pas plus compliqué que cela.

Retour haut de page

A noter… mon ressenti en tant qu’Au Pair…

En aucun cas je ne ferais des généralités, ceci se veut mon expérience dans la famille dans laquelle j’étais et mon ressenti lors de rencontres avec d’autres familles aux jeux pour enfants ou amis de « ma famille » hôte…
Je peux d’ores et déjà vous dire que je suis apparemment tombée sur une famille à part et que je connais des filles pour qui tout a été très différent !

Mon ressenti, je pourrais le résumer à cette phrase : concurrence sévère dans le monde de Barbie et Ken !
C’était à la famille qui avait la plus grande maison, la plus richement décorée, les jeux les plus impressionnants, les vêtements les plus jolis, les enfants les plus précoces…
Les « good boy » et autres « good girl » s’entendaient à profusion. Ça me faisait penser à des concours canins…
Souvent, les petits se détestent à cause de la mise en concurrence de leurs parents qui peut passer au travers d’une simple fleur à dessiner… il y a forcément l’un des deux qui est « meilleur » que l’autre.
Tout dépend aussi de l’intérêt que porte l’enfant à dessiner : si ça lui plait ou s’il veut à tout prix faire la plus jolie fleur en regardant jalousement la copie du « copain » qui lui, fait ça avec une facilité exaspérante…
Mais être plus précoce ne signifie pas être plus intelligent et encore moins que ça va durer. Et pourtant cette mise en concurrence des enfants est ce qui m’a le plus frappé.
Einstein n’était pourtant pas un bon élève !

Retour haut de page

Anecdotes… la vie avec la famille…

Avec la maman, nous nous étions mises d’accord sur le fait que je pouvais prendre des cours d’anglais. Toutes les semaines, je leur laissais choisir mes jours de repos comme ça les arrangeait le plus et je me proposais à faire du baby-sitting le soir pour qu’ils puissent sortir. Cela ne me dérangeait aucunement. Je voyais qu’ils avaient besoin de souffler.

Tous les soirs, une fois les enfants couchés, ils se retrouvaient tous les deux dans la salle à manger, buvaient… et mangeaient des biscuits apéritifs.
Souvent je les rejoignais et nous passions un agréable moment à discuter, échanger sur nos cultures.
Elle et son mari ont été tellement adorables avec moi, jusqu’à me payer 1/3 des frais de mes cours d’anglais alors qu’ils n’y étaient vraiment pas obligés. (Peut-être leur façon de s’excuser de ne pas tenir leurs promesses ?) C’est aussi pourquoi j’ai tout fait pour leur faciliter la vie et leur laisser du temps pour eux. J’ai tout fait pour tenir le coup, pour leur rendre ce service, mais j’ai aussi mes limites.

Un autre très bon souvenir était d’endormir le bébé au bras, tous les soirs. C’était adorable et je le faisais avec grand plaisir. Je me demande d'ailleurs pourquoi c'est moi qui le faisais...

Les repas des adultes…
Ils s’organisaient de la manière suivante : petit déjeuner « normal » avec pain de mie, beurre et café au lait.
Le déjeuner se faisait vers 14h. C’était LE repas de la journée. Je me souviens avoir mangé toujours la même chose… à savoir un énorme morceau de bacon cuit dans de l’eau… un énorme chou vert cuit dans de l’eau… des kilos de pommes de terre et carottes… cuits dans de l’eau ! Mettez le tout dans une assiette, tel quel, légumes entiers, servez de la sauce gravy à côté… voilà ce qui semble être le repas typique irlandais !
D'aspect pas très ragoutant, c’était néanmoins pas mauvais. Bien évidemment nous ne mangions pas que cela, mais c’est ce dont je me rappelle car c’est ce que nous mangions le plus souvent ! Ah si, de temps à autres, plats asiatiques à emporter et… fast-food ! Ou alors je mangeais comme les enfants : nuggets-frites !
Quel régime ! Oui j’ai forcément pris du poids en l’espace de 2 mois ! Je ne trouvais pas les ingrédients dont j’avais besoin pour cuisiner donc je ne l’ai fait que rarement.
Le soir était censé être le moment du souper léger. Chacun faisait ce qu’il voulait. S’il y avait des restes, je les mangeais. Sinon c’était sandwich au pain de mie…
Si je les avais suivis, j’aurais également mangé tout au long de la journée : des gâteaux, des bonbons, des glaces, des biscuits apéritifs… Le café et le thé se consommaient en grande quantité, à toute heure de la journée.

Les repas des enfants...
Fast-food américain au moins 3 fois par semaine. Les enfants étaient nourris de nuggets surgelés ou du fast-food, de frites, de yétis et autres glaces, de sandwichs au pain de mie le midi pour la crèche, de bonbons et autres gâteaux, quelques fois de pâtes au ketchup....

Ils sont bien évidemment tous en surpoids mais heureusement les enfants sont au moins suivis par leur médecin généraliste…

Le plus malheureux dans tout cela est qu’un jour, je leur ai fait une excellente recette maison de spaghettis napolitaines… et la maman a trouvé ça trop huileux !

Je pense que vous aurez noté que la nourriture occupe une place très importante dans ma vie ! J’en parle effectivement beaucoup ! J’aime, bien manger. J’ai été habituée à bien manger, une nourriture variée, faite maison et sans excès de gras. Quand je mange mal, je le vis mal !

Retour haut de page




Vos commentaires


Soyez le premier à laisser une trace de votre passage !

Retour haut de page


Envie de réagir ? C'est par ici !



Retour haut de page

Vous aimez ce site ?
Faites ce qu'il vous plaira parmi les moyens proposés ci-dessous :

    • Ajoutez ce site à vos favoris !

      FavorisÇa ne marche pas ?
      Utilisateurs Windows ou Linux : raccourci clavier : Ctrl + D
      Utilisateurs Mac : raccourci clavier : Cmd + D
      Ou utilisez le bouton de partage ci-dessous, à droite :)
    • Informez vos amis de l'existence de NamAroundTheWorld.net
      en 1 seul clic !


    • Montrez que vous aimez NamAroundTheWorld.net, en toute discrétion et liberté, avec une méthode propre à ce site !
      Anonyme et non diffusé sur d'autres sites.



      213 personnes aiment
      NamAroundTheWorld.net
      !
      Et vous ?




Site construit à l'aide d'un marteau, un burin et quelques lignes de code, créé de zéro et fait maison par une débutante auto-formée en web développement et webdesign - NaM - à l'aide :
- des tutos d'Open Classrooms - du logiciel libre Notepad++ - d'un autre logiciel libre Gimp pour retouches photo et créations graphiques - et de beaucoup de volonté ! :)
Affichage optimisé sous Firefox.
Site propulsé par moi-même :)
Copyright 2010-2016 © www.namaroundtheworld.net, tous droits réservés.
En dehors des deux gifs animés et libres de droits, figurant dans la sidebar de gauche (menu) - des fonds de cartes publiés dans le domaine public et venant du site Commons.Wikimedia.org, utilisés pour la création des cartes personnalisées et publiées sur ce site - ainsi que les images menant à des sites extérieurs, TOUT le contenu de ce site - textes, photos, images, cartes customisées, design - est la propriété exclusive de NamAroundTheWorld.net, à moins d'une indication contraire mentionnée.
Merci de me contacter pour toute éventuelle réutilisation d'un contenu, à condition que ce soit à titre non commercial.