Site qualitatif de partage et d'aide à la mobilité internationale : carnets et photos de voyages, dossiers spéciaux destinations, liens et outils, trucs et astuces voyage, sensibilisation à l'environnement...

Vous êtes ici : Accueil >> Mes voyages >> Carnets de voyages >> Asie >> Việt Nam >> Le Centre >> Đà Lạt


Le Centre : Da Lat

Au temple Linh An Tu | At Linh An Tu temple

Sommaire

Rappel climat

Meilleure période pour visiter

Đa Lạt : la Savoie vietnamienne

Données touristiques... Đà Lạt



Rappel climat...

Les pluies peuvent commencer à partir du mois de Mai pour s’amplifier en Septembre et finir en Décembre. Les typhons balaient souvent les côtes entre septembre et octobre.

Retour haut de page

Meilleure période pour visiter...

De Janvier à Mars.

Retour haut de page

Đa Lạt : la Savoie vietnamienne

Contexte... une ville entourée par du rêve...

Un bus direction Đà Lạt, réservé par l’intermédiaire de mon hôtel, vient me chercher devant l’entrée de celui-ci. C’est très courant au Việt Nam. Đà Lạt, située à 3 heures de Nha Trang, sur les hauts plateaux du centre, est accessible via une route où les paysages paradisiaques se succèdent. D’ailleurs, dès les alentours de la ville de Nha Trang, les paysages deviennent idylliques.

Sur la route pour Đà Lạt | On the way to Đà Lạt

Sur la route, nous avons fait une pause le temps de siroter une noix de coco fraîche et de voir ces pauvres singes vendus pour une bouchée de pain.

Singe à vendre | Monkey to sell

Đà Lạt est une ville dans laquelle je conseille vivement de circuler en scooter loué ou en "xê ôm" (mototaxi) car rien n’y est plat. Evian vietnamien, cette belle station de villégiature où Alexandre Yersin (cf. « culture ») a cru retrouver sa Suisse natale avec ses sapins, ses lacs et ses chutes d’eau, dont la température moyenne ne dépasse pas 20°C tout le long de l’année, est le royaume des orchidées, de l’artichaut, des fraises et des lys et tulipes de Hollande...

Forêt de pins | Pine forest

Retour haut de page

Culture... Alexandre Yersin, bienfaiteur du Việt Nam ... et de l’humanité


Demander de l’argent pour soigner un malade, c’est un peu lui dire : la bourse ou la vie...

Alexandre Yersin

Alexandre Yersin (1863 – 1943) est né en Suisse, avec des origines languedociennes ; il demande à être naturalisé français pour pouvoir exercer la médecine en France, ce qu’il obtient en 1889. Cet éminent savant, élève de Pasteur, ami de Calmette et de Roux, contemporain de Koch, de Virchow, de Klebs, de Loeffler, cet humaniste habité d’une curiosité universelle et vénéré au Việt Nam ....est pourtant presque inconnu en Suisse et en France.

Il embarque en 1890 pour le Việt Nam. Ce fut le début d’une longue fascination pour ce pays qu’il ne quittera plus pendant plus d’un demi-siècle jusqu’à sa mort en 1943. Il s’initie à l’astronomie, à la météorologie, à la physique ; il fournit les premiers documents topographiques de l’Annam et fait construire sur le plateau de Đà Lạt, par les autorités coloniales, une station climatique.

En 1894, il découvre à Hong Kong le bacille responsable de la peste bubonique (transmise par les rats). De retour à Nha Trang, il favorise la culture du maïs, du riz, du café et de l’hévéa (l’arbre à caoutchouc, hevea brasiliensis) qui fera la fortune du pays. Il introduit et acclimate l’arbre à quinine (chinchona ledgeriana) pour extraire la quinine à l’époque indispensable au traitement du paludisme. Il élève des chevaux pour la fabrication du sérum, implante des races de vaches laitières, de poules, crée quatre Institut Pasteur (Hà Nội, Sài Gon, Nha Trang et Đà Lạt) et fonde l’école de Médecine d’Hà Nội. Il explore à dos d’éléphant, bravant les tigres, au milieu des peuplades Moï, le plateau du Langbian, site de la ville de Đà Lạt devenue une station climatique célèbre.

Cultures à profusion | Plenty of cultures

Alexandre Yersin décède le 28 février 1943, en pleine guerre mondiale, dans sa maison de Nha Trang. Le cercueil est suivi par une foule immense qui tient à rendre hommage à cet homme qui respectait les personnes âgées, soignait gratuitement les plus démunis et adorait les enfants. Il fut enterré le 3 mars 1943 à Soui Dau, près de Nha Trang. Fuyant les honneurs, il avait vécu dans ce village au milieu de ses amis pêcheurs, avec simplicité et humilité.

Le Việt Nam lui voue, de nos jours encore, une admiration sans borne. En effet, on le considérait comme un Bouddha vivant. On peut également remarquer que ce pays, à l’histoire pour le moins mouvementée, possède encore deux rues aux noms d’étrangers : celles de Pasteur et de Yersin. De plus, Alexandre Yersin possède, à côté de sa tombe, un petit pagodon toujours orné de fleurs et d’encens, ce qui représente un honneur sans précédent pour un étranger. Il est surnommé Ông Năm : Monsieur Nam.

Largement inspiré du site de l’association AD@lY, l’Association des Amis de Đà Lạt... sur les traces de Yersin, avec leur aimable permission.

Pour en savoir plus sur Yersin et le Việt Nam : Article sur le site d'AD@LY

Retour haut de page

Contexte... un bout de Savoie au milieu de paysages idylliques

Concernant Đà Lạt, les savoyards ne seront pas dépaysés ! Cette ville n’a pas souffert de la guerre et a conservé son architecture coloniale. L’influence architecturale y est donc très présente, sans parler des paysages rappelant ceux de la Savoie, avec les forêts de pins et y compris ses chalets !

Retour haut de page

Contexte... un printemps éternel, les vietnamiens frileux et le culte de la blancheur

De plus, les températures y sont printanières toute l’année ! Ce qui n’empêchera pas les vietnamiens de sortir leur doudoune à la nuit tombée, qu’il faut l’avouer, sont plus fraîches ! Oui, vous remarquerez qu’ils sont très frileux ! Par contre le jour, s’ils sont couverts, ce n’est pas parce qu’ils ont froid, mais c’est parce qu’ils ne veulent pas bronzer. Le culte de la blancheur synonyme de pureté est très présent partout en Asie.

Retour haut de page

Vous y verrez... les « easy riders » !

Si vous venez du nord, vous entendrez parler pour la première fois des « easy riders ». Ce sont des mototaxis que vous louez à la demi-journée ou comme bon vous semble avec leur chauffeur, pour pouvoir visiter tout en ayant un guide. Plutôt sympathique ! Notez néanmoins que vous n’êtes pas sa seule source de revenus et qu’il vous amènera vers des artisans auprès desquels il touchera des commissions si vous leur achetez quelque chose. C’est normal au Việt Nam et ce sera toujours le cas à tous les arrêts que vous ne ferez pas par vous-même. J’ai profité de cette « nouveauté », sauf que moi je ne fais pas comme tout le monde ! J’avais envie de conduire mon propre scooter, j’en ai donc loué un et je suivais le guide qui a été très surpris de cette démarche ! Certes c’est moins économique pour moi, mais j’ai ressenti un besoin... d’indépendance !

Encore des cultures ! | Again cultures!

Retour haut de page

A voir absolument... les alentours de la ville, le temple Linh An Tu, son bouddha géant et sa cascade

Nous avons visité les splendides alentours de Đà Lạt. Les paysages sont faits de cultures sous serre à perte de vue, de forêts de pins, de cascades, de vue dégagée sur les montagnes environnantes... un petit paradis.

Temple Linh An Tu

Il faut absolument que vous alliez visiter le temple Linh An Tu dans les environs de Đà Lạt ! Une pure merveille !

Temple Linh An Tu

Un bouddha géant vous y attend !

Il est vraiment très grand ! | It is really huge

Juste à côté, en contre-bas, vous y découvrirez une superbe cascade... attention à ne pas glisser !

Aux pieds de la cascade | At the foot of the waterfall

De retour en haut, des tisseuses essaieront de vous vendre leurs créations fait main. Vous les verrez travailler devant vous mais renseignez-vous bien sur la marchandise car certains sont de bien moins bonne qualité que d’autres. Les prix ne sont pas ce que l’on trouve de moins cher mais le choix y est intéressant.

Impressionnant ! | Impressive

Retour haut de page

Conseils... le Centre préservé, aux paysages et à la culture riches est à visiter impérativement

Voilà, c’est fini pour le centre. Pour conclure, je dirais que Huế et Hội An et leurs alentours sont à absolument visiter. Cependant, Ðà Nẵng, Nha Trang et Đà Lạt ne sont pas ce qu’il y a de plus typique au niveau des villes en elles-mêmes, néanmoins les alentours sont paradisiaques et valent vraiment le coup d’œil. Autrement dit, toute la région du centre est à voir ne serais-ce que pour les paysages et les spécialités culinaires typiques à chaque ville, non sans oublier la rencontre avec ces vietnamiens un peu plus détendus qu’ailleurs ! Je n’ai pas eu le temps, mais je vous conseille très vivement de vous arrêter également dans les villages des minorités des hauts plateaux qui semblent valoir très largement le déplacement. De plus, le tourisme dans cette région est beaucoup moins important que dans le nord ou le sud et donc cela se révèlerait plus authentique pour vous et source de revenus plus que bienvenus pour les minorités un peu oubliées de cette région.

Sur la route pour Hồ Chí Minh Ville | On the way to Hồ Chí Minh City

Retour haut de page

Données touristiques... Đà Lạt

Retour haut de page




Vos commentaires


[Nombre de commentaires : 2 - Ajouter un commentaire]

# jean yves et claudie 17/11/2013 - 17:33

Bonjour,
On se régale a partir unepeu avec vous notre voyage est programé du 9/01 au 29/01 2014
Merci pour ce carnet de voyage
Claudie et Jean yves

# NaM 18/11/2013 - 10:29

Bonjour Claudie et Jean Yves,

Un grand merci pour ce commentaire :)

Quel sera votre itinéraire en janvier ?

Rhhaa quelle chance... j'y retournerais bien une 3ème fois au Vietnam ! D'ailleurs je n'ai aucun doute... ce n'est qu'une question de temps ;)

Régalez-vous bien ! NaM

Retour haut de page


Envie de réagir ? C'est par ici !



Retour haut de page

Vous aimez ce site ?
Faites ce qu'il vous plaira parmi les moyens proposés ci-dessous :

    • Ajoutez ce site à vos favoris !

      FavorisÇa ne marche pas ?
      Utilisateurs Windows ou Linux : raccourci clavier : Ctrl + D
      Utilisateurs Mac : raccourci clavier : Cmd + D
      Ou utilisez le bouton de partage ci-dessous, à droite :)
    • Informez vos amis de l'existence de NamAroundTheWorld.net
      en 1 seul clic !


    • Montrez que vous aimez NamAroundTheWorld.net, en toute discrétion et liberté, avec une méthode propre à ce site !
      Anonyme et non diffusé sur d'autres sites.



      217 personnes aiment
      NamAroundTheWorld.net
      !
      Et vous ?




Site construit à l'aide d'un marteau, un burin et quelques lignes de code, créé de zéro et fait maison par une débutante auto-formée en web développement et webdesign - NaM - à l'aide :
- des tutos d'Open Classrooms - du logiciel libre Notepad++ - d'un autre logiciel libre Gimp pour retouches photo et créations graphiques - et de beaucoup de volonté ! :)
Affichage optimisé sous Firefox.
Site propulsé par moi-même :)
Copyright 2010-2016 © www.namaroundtheworld.net, tous droits réservés.
En dehors des deux gifs animés et libres de droits, figurant dans la sidebar de gauche (menu) - des fonds de cartes publiés dans le domaine public et venant du site Commons.Wikimedia.org, utilisés pour la création des cartes personnalisées et publiées sur ce site - ainsi que les images menant à des sites extérieurs, TOUT le contenu de ce site - textes, photos, images, cartes customisées, design - est la propriété exclusive de NamAroundTheWorld.net, à moins d'une indication contraire mentionnée.
Merci de me contacter pour toute éventuelle réutilisation d'un contenu, à condition que ce soit à titre non commercial.