Site qualitatif de partage et d'aide à la mobilité internationale : carnets et photos de voyages, dossiers spéciaux destinations, liens et outils, trucs et astuces voyage, sensibilisation à l'environnement...

Vous êtes ici : Accueil >> Enjeux environnementaux et développement durable >> WWF >> Rapport Planète Vivante 2012


Quel avenir devant nous ?

Rapport Planète Vivante 2012 - 2012 Living Planet Report

Tout va encore plus vite que prévu...

Pour vous en rendre compte, n'hésitez pas à jeter un oeil aux 2 précédents rapports publiés sur NamAroundTheWorld.net :


Sommaire

Où en sommes-nous ?

Que pouvons-nous faire ?

Les êtres humains demandent plus à la planète qu'elle ne peut en produire

L'expansion de la pêche et ses impacts dans le monde en 1950 et 2006

Cartes interactives

La Terre a besoin de plus d'espace !

En savoir plus...



Où en sommes-nous ?

La nature est au fondement de notre bien-être et de notre prospérité. Entre 1970 et 2008, la biodiversité a chuté de 30% à l'échelle du globe, et de 60% sous les tropiques. La demande de ressources naturelles a doublé depuis 1966, a point que nous consommons aujourd'hui l'équivalent d'une planète et demie pour accomplir nos activités. L'empreinte écologique des pays à haut revenu est cinq fois supérieure à celle des pays à bas revenu. Les régions riches en biodiversité procurent d'importants services écosystémiques, tels que le stockage du carbone le bois-énergie, l'approvisionnement en eau douce et les ressources halieutiques marines. L'érosion de la biodiversité et des services écosystémiques s'y rattachant, touche d'abord les individus les plus pauvres du globe, c'est à dire ceux dont la survie est la plus étroitement tributaire de ces services. Selon les projections "business as usual", l'équivalent de deux planètes nous sera nécessaire d'ici 2030 pour répondre à nos besoins annuels. Le capital naturel (biodiversité, écosystèmes et services écosystémiques) doit être sauvegardé et, si nécessaire, regagner son rôle de premier plan au sein des sociétés humaines et des économies. La perspective One Planet du WWF propose la gestion, la gouvernance et le partage du capital naturel, dans les limites écologiques de la Terre. Nous pouvons réduire notre empreinte en produisant plus avec moins, et en consommant mieux, plus raisonnablement et moins.

Retour haut de page

Que pouvons-nous faire ?

Quel être humain n’aspire pas à satisfaire ses besoins ? A vivre en bonne santé ? A explorer ses intérêts et faire valoir son potentiel ? Et à améliorer son bien-être ? Pour enrayer le déclin de l’Indice planète vivante, ramener l’Empreinte écologique dans les limites planétaires, éviter un changement climatique dangereux et parvenir à un développement durable, encore faut-il que nos économies, nos modèles d’entreprise et nos habitudes quotidiennes s’enracinent dans une réalité fondamentale : celle selon laquelle le capital naturel de la Terre (biodiversité, écosystèmes et services écosystémiques) est limité.

Synthèse rapport planète vivante 2012 | Living Planet Synthesis Report 2012 Voir le texte de l'image (pour traduction automatique)

Descriptif image ci-dessus :

Biocapacité

Il faut une année et demie à la Terre pour régénérer les ressources renouvelables consommées par les humains en un an et absorber le CO2 relâché dans le même temps.

Biodiversité

La biodiversité, les écosystèmes et les services écosystémiques, qui forment ensemble notre capital naturel, doivent être préservés en tant que fondements de notre bien-être à tous.

Les bons choix

Vivre dans les limites écologiques exige des modes de consommation et de production globaux en équilibre avec la biocapacité de la Terre.

Partage équitable

Une gouvernance des ressources équitable est essentielle pour réduire et partager l’utilisation des ressources.

Retour haut de page

Les êtres humains demandent plus à la planète qu'elle ne peut en produire

L’empreinte écologique évalue la pression exercée par l’humanité sur la biosphère en comparant sa consommation aux capacités de régénération de la Terre, autrement dit sa biocapacité, qui correspond à la surface de terres effectivement disponibles pour produire des ressources renouvelables et absorber les émissions de CO2.

Les pays riches exercent une pression disproportionnée sur les ressources naturelles.

La différence entre l’empreinte écologique des pays riches et pauvres reste énorme. Le rapport montre que l’empreinte écologique des pays à haut revenu est cinq fois supérieure à celle des pays à bas revenus.

Les dix pays à la plus forte empreinte écologique par individu sont le Qatar, le Koweït, les Emirats Arabes Unis, le Danemark, les États-Unis d'Amérique, la Belgique, l’Australie, le Canada, les Pays-Bas et l'Irlande.

Une Empreinte écologique très variable d’un pays à l’autre...

Retour haut de page

L'expansion de la pêche et ses impacts dans le monde en 1950 et 2006

Depuis 1950, la superficie concernée par cette activité a décuplé pour atteindre 100 millions de km2 en 2006, soit 1/3 de la surface des océans.

Zone dont au moins 10% du PPP a été extrait
Zone dont au moins 20% du PPP a été extrait
Zone dont au moins 30% du PPP a été extrait
PPP : le Pourcentage de Productivités Primaires est une valeur qui décrit la quantité totale de nourriture dont un poisson a besoin pour grandir dans une certaine région.
Rapport planète vivante 2012 - Carte Surpeche | Living Planet Report 2012 - Map of overfishing

Retour haut de page

Cartes interactives

Indice d'empreinte écologique

Rien ne s'affiche ? Suivez ce lien... Graphique Indice Empreinte Ecologique

Retour haut de page

Indice Planète Vivante

Rien ne s'affiche ? Suivez ce lien... Graphique Indice Planète Vivante

Retour haut de page

La Terre a besoin de plus d'espace !

L'Agence Spatiale Européenne conduit des recherches pour fournir des informations sur la santé de notre planète.

Nous savons maintenant que la demande de ressources naturelles comme le poisson, le bois et la nourriture montent en flèche à un niveau qui est impossible à reconstituer durablement.

Nous n’avons qu’une Terre.
De la SSI, je peux voir l’empreinte de l’Humanité sur la planète, y compris les feux de forêt, la pollution de l’air et l’érosion, autant de défis dont on parle dans cette dernière édition du Rapport Planète Vivante du WWF. Nous exerçons une pression insoutenable sur notre planète, et pourtant nous devons sauver notre unique maison, non seulement pour nous mais aussi pour les générations futures.

Tout ce qui m'importe et que je chéris, est sur cette planète.
C'est ma maison, la maison de ma famille, de mes amis, ainsi que la maison de 7 milliards d'autres personnes. C'est aussi la maison de belles forêts, montagnes, savanes, océans, lacs et rivières et de toutes les espèces y vivant.
Notre planète est belle, mais notre planète est aussi fragile.
Nous pouvons sauver notre maison, protéger notre planète. Pas seulement pour notre propre bénéfice, mais surtout, pour les générations à venir.
Nous avons les solutions.
Tout le monde peut apporter sa contribution en faisant de meilleurs choix dans la façon dont nous gouvernons, produisons et consommons.
Mieux prendre soin de notre planète est entre nos mains.

André Kuipers
Astronaute, Agence Spatiale Européenne

Retour haut de page

En savoir plus...

Retour haut de page

A noter :

Tout le contenu de cet article a été extrait du Rapport Planète Vivante WWF 2012, du site du WWF France , ainsi que du site du WWF International

Retour haut de page



Articles complémentaires :

Ethique, Nam around the world | NaM around the world's ethicEthique NaM around the worldBaie d'Hanoï au Vietnam en 2050 (cartoon) | Hanoï bay in Vietnam in 2050 (cartoon)Rapport Planète Vivante 2008 Rapport planète vivante 2010 | Living Planet Report 2010Rapport Planète Vivante 2010 Derniers articles du WWF France | WWF France latest newsDerniers articles du WWF France

Vos commentaires


[Nombre de commentaires : 4 - Ajouter un commentaire]

# Skelethor 18/11/2012 - 10:59

Content de voir le site reprendre vie et impatient de lire la suite de tes voyages.
Quand à mon avis sur cet article:
- L'homme n'a pas les yeux assez haut pour voir les traces de son passage mais il les a trop haut pour en voir l'impact sur l'écosystème.
- Quand l'homme lit une photo satellite ce n'est pas pour voir les dégâts u'il a causé mais pour chercher des endroits qu'il n'a pas encore explorés.
- Comment faire comprendre à l'esprit humain l'impact de ses actes à un siècle quand il est formaté à ne penser qu'au gain maximum immédiat.
............................

# NaM 19/11/2012 - 00:00

Merci Skelethor !

Quant à ton avis sur cet article...
... pas faux...
(-_-メ
NaM

# Pivoine 19/11/2012 - 07:10

Ça fait plaisir de voir le site reprendre vie !
En attendant la suite, je vous souhaite une bonne continuation.

# NaM 19/11/2012 - 10:50

Merci Pivoine ! NaM

Retour haut de page


Envie de réagir ? C'est par ici !



Retour haut de page

Vous aimez ce site ?
Faites ce qu'il vous plaira parmi les moyens proposés ci-dessous :

    • Ajoutez ce site à vos favoris !

      FavorisÇa ne marche pas ?
      Utilisateurs Windows ou Linux : raccourci clavier : Ctrl + D
      Utilisateurs Mac : raccourci clavier : Cmd + D
      Ou utilisez le bouton de partage ci-dessous, à droite :)
    • Informez vos amis de l'existence de NamAroundTheWorld.net
      en 1 seul clic !


    • Montrez que vous aimez NamAroundTheWorld.net, en toute discrétion et liberté, avec une méthode propre à ce site !
      Anonyme et non diffusé sur d'autres sites.



      213 personnes aiment
      NamAroundTheWorld.net
      !
      Et vous ?




Site construit à l'aide d'un marteau, un burin et quelques lignes de code, créé de zéro et fait maison par une débutante auto-formée en web développement et webdesign - NaM - à l'aide :
- des tutos d'Open Classrooms - du logiciel libre Notepad++ - d'un autre logiciel libre Gimp pour retouches photo et créations graphiques - et de beaucoup de volonté ! :)
Affichage optimisé sous Firefox.
Site propulsé par moi-même :)
Copyright 2010-2016 © www.namaroundtheworld.net, tous droits réservés.
En dehors des deux gifs animés et libres de droits, figurant dans la sidebar de gauche (menu) - des fonds de cartes publiés dans le domaine public et venant du site Commons.Wikimedia.org, utilisés pour la création des cartes personnalisées et publiées sur ce site - ainsi que les images menant à des sites extérieurs, TOUT le contenu de ce site - textes, photos, images, cartes customisées, design - est la propriété exclusive de NamAroundTheWorld.net, à moins d'une indication contraire mentionnée.
Merci de me contacter pour toute éventuelle réutilisation d'un contenu, à condition que ce soit à titre non commercial.