Site qualitatif de partage et d'aide à la mobilité internationale : carnets et photos de voyages, dossiers spéciaux destinations, liens et outils, trucs et astuces voyage, sensibilisation à l'environnement...

Vous êtes ici : Accueil >> A propos >> Voyages VS enjeux environnementaux


Mise au point :
voyages VS enjeux environnementaux

Je vois d'ici certains monter sur leurs grands chevaux... et honnêtement, je ferais pareil... du moins de premier abord, avant de creuser un peu plus.

Encore une qui parle mais qui n'applique pas ce qu'elle espère des autres ! Elle nous bassine avec les enjeux environnementaux et à côté de cela, elle nous raconte ses voyages à l'autre bout du monde ! Et en plus elle n'hésite pas à dire avoir acheté un 4x4 en Australie ! Non mais sérieusement...



Sommaire

Laissez-moi m'expliquer :)

Les 10 règles d'or du voyageur responsable



Laissez-moi m'expliquer :)

Effectivement

J'ai voyagé dans 6 pays différents en l'espace de 2 ans. J'ai donc pris l'avion autant de fois que d'allers nécessaires. J'ai aussi utilisé un autre moyen de transport très polluant : le 4x4. Côté protection de l'environnement, on a vu mieux...
Pour ma défense, je dirais qu'il m'aura fallu ces voyages pour réaliser, et non pas seulement savoir, qu'il est effectivement possible d'avoir un impact moins lourd pour la Terre, sans pour autant se sacrifier, mais au contraire c'est le plus souvent dans notre intérêt personnel et financier. Non pas que je ne faisais rien avant, mais en comparaison, c'était ridicule.

Je pense que l'essentiel est là. Cela m'aura au moins permis d'arrêter de me voiler la face, et aujourd'hui d'agir par mes actes et la transmission de mon expérience (mon message) au plus grand nombre. Même si seulement 1 personne est sensibilisée par ce qu'elle lira sur ce site web, ce sera déjà mieux que 2 personnes continuant d'ignorer le problème (elle et moi). Sans parler du fait que cette personne peut aussi sensibiliser son entourage, qui pourra à son tour sensibiliser son entourage, qui pourra à son tour sensibiliser son entourage, etc etc etc...

Je souhaite donc à tous ceux qui, comme moi, ont besoin de voir par eux même pour croire, de faire ne serais-ce qu'un voyage à l'étranger, non pas organisé ou en hotels, mais par soi-même et avec le minimum nécessaire - à la routard - afin de réaliser à quel point nous gaspillons des ressources précieuses car limitées, pour un bien être souvent futile, personnel et issu de besoins secondaires (dont surtout le besoin d'appartenance).

Malheureusement, en ce qui me concerne, mes très faibles émissions de C02 dans mon mode de vie durant ces 2 années de voyage, ont largement été supplantées par mes émissions de C02 en transports...

Retour haut de page

Cependant, si vous le voulez-bien, poussons la réflexion un peu plus loin

Concernant l'avion

Sachez qu'à distance égale, un individu produit en moyenne plus de CO2 seul au volant de sa voiture qu'en tant que passager d'un avion.

CO2 avion VS voiture | C02: plane VS car

Comparatif émission de CO2 entre l'avion et la voiture
Cliquez pour agrandir l'image

Bien évidemment plus nombreux on est dans une voiture moins on pollue... donc vive le co-voiturage !
Je me permets également de rappeler que l'avion ne décolle pas pour moi :) Il reste un transport en commun et donc, que je sois dedans ou pas, il décollera...
L'aviation fait partie des moyens de transports difficilement touchables étant donné les millions de passagers quotidiens. Cela n'empêche que trouver d'autres moyens de les faire voler, sans pétrole ou autres agro-carburants pour lesquels même des forêts primaires sont détruites, serait une grande avancée dans la protection de l'environnement. Mais cela est un autre débat.

Retour haut de page

Concernant mon choix du 4x4

Le marché des campervans et autres vans est à bout de souffle en Australie. Ils ont déjà fait je ne sais combien de fois le tour de cette île/continent et ont souvent été mal menés et mal entretenus. Dans les faits, ils ne polluent pas beaucoup moins que les 4x4. Et étant moins robustes, ils demandent plus d'entretien et donc plus de recours à des produits issus de l'industrie. Mais... pourquoi je vous parle des vans ?!

Et bien car l'Australie ne se visite pas en avion ! L'intérêt d'aller visiter l'Australie, est de goûter à la liberté et aux grands espaces très peu accessibles en transports en commun. Il s'est donc naturellement "imposé" aux backpackers (littéralement : voyageur avec son sac sur le dos) comme je l'ai été, de visiter le pays avec son propre moyen de transport, le plus populaire étant le van/campervan.

Ce qu'il faut noter dans ce système c'est que quel que soit le moyen de locomotion choisi (van, campervan, 4x4, break...), il n'est pas qu'un simple moyen de locomotion... il est aussi une maison, sans électricité ni eau courante. Nous y dormons et y stockons tout le nécessaire au quotidien. D'autant plus qu'il est très rare qu'un voyageur soit seul à voyager dans son moyen de locomotion. Ce sont au minimum 2 personnes, voire 4 ou plus. Et c'est sur tout cela que j'insisterais.
En effet, durant tout le temps où j'ai voyagé avec mon 4x4, soit 3 mois effectifs, nous étions 2 ou 3, ma consommation en eau a été ridicule, ma consommation en électricité l'a été encore plus... et étant donné les moyens archaïques pour stocker et cuisiner, cela limitait la consommation de produits industriels de façon conséquente. D'ailleurs quand on voyage, s'il y a bien un poste énergétique qui tombe, c'est la consommation de produits issus de l'industrie, à moins de ramener 3 valises de souvenirs ! Ce qui n'est pas le cas quand on voyage avec son sac sur le dos !

Retour haut de page

Ce que j'en retiens... et c'est là le plus important.

Cela m'a appris qu'avec très très peu, on pouvait facilement assurer le quotidien.

Surtout la consommation d'eau.
Cela m'a impressionné de voir à quel point nous gaspillons l'eau. Et cela, tout backpacker vous le dira.
De plus, le peu d'eau que je consommais était de l'eau froide, même pour me laver ! Sauf quand elle était réchauffée par les généreux rayons de soleil d'Australie :) Egalement valable pour le Vietnam, la Thaïlande et le Sri Lanka !

Je ne saurais assez vous recommander de faire, dans la mesure du possible, quelques sacrifices pour vivre ce genre d'expérience. On apprend énormément et voyons les choses différemment ensuite, et ceci sans parler de la rencontre avec d'autres cultures.
Je ne dis pas que tout a été par choix... et pour aller encore plus loin dans la sincérité, mon choix de voyage a aussi été déterminé par les moyens financiers du moment, difficilement acquis, en ayant jamais gagné plus de 80% du SMIC. Donc vive l'économie, c'est écologique ! :)

Retour haut de page

Pour conclure... mon message

Alors oui, c'est un peu facile après coup d'analyser les bons côtés... mais pour être tout à fait honnête, je ne suis pas parfaite ! Je ne suis qu'humaine :)

Mais, et j'insiste, ce n'est pas parce que je ne suis pas irréprochable dans un domaine que cela doit m'imposer un veto.

Sinon cela reviendrait à tout bonnement m'ôter ma liberté d'expression. Je fais ce que je peux à mon niveau et de plus en plus grâce à mes prises de conscience lors de mes voyages.

C'est aussi pour cela que j'encourage le voyage "à la routard"...
car tous les discours du monde ne valent pas l'expérience.

J'essaie de faire passer le message, tout en faisant comprendre qu'on est tous humains, donc tous avec des défauts. Je ne critique pas les choix de chacun. Chacun fait face à sa conscience.

De plus, il est de moins en moins évident de nos jours d'avoir "le luxe" de faire des efforts pour l'environnement... c'est même trop souvent un sujet tellement loin des besoins primaires tels que se loger, se nourrir... que l'urgence de la survie immédiate prévaut bien évidemment sur tout le reste.
Mais, et heureusement, ces situations de désespoir ne reflètent pas la situation de la majorité des français et autres habitants des pays développés. Et c'est à eux que je m'adresse. A ceux qui, même difficilement, parviennent à se loger, se nourrir et s'habiller. Autrement dit à satisfaire les besoins primaires.

Je suis tout à fait d'accord sur le fait que les entreprises feraient mieux de proposer de la qualité au lieu de la quantité afin de produire moins et durable. Mais soyons réalistes... ce n'est pas dans le monde dans lequel on vit que cela se fera... Le système économique mondial empêche toute action significative venant de leur part. Si nous attendons après eux, nous pouvons commencer à creuser nos tombes... C'est un peu sec comme façon de dire, mais cela a le mérite d'être clair. Alors montrons l'exemple... et reprenons le pouvoir sur l'offre des entreprises par une demande et une consommation plus responsables. Il n'y a que comme cela que l'on pourra les obliger à s'adapter.

J'essaie juste de faire passer mon message, avec mes moyens.
Message qui me tient à cœur et qui je l'espère touchera le plus grand nombre. Et que ce plus grand nombre agira à sa manière, avec ses moyens. Par exemple, quelqu'un en bonne condition physique pourra éviter d'utiliser sa voiture ou même des transports en commun pour faire une distance inférieure à 2 kilomètres (c'est franchement pas grand chose... faites-le vous verrez, vous serez étonnés :) ). Cela peut paraître peu, mais rien que ce petit effort réduirait considérablement la pollution urbaine et l'utilisation de carburants. Si tous ceux qui le peuvent le faisaient, l'impact serait énorme. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres, comme vous les connaissez déjà en majorité.

Je ne prône pas le "arrêtez tout" ou le "changez tout". Mais faites ce que vous pouvez, quand vous le pouvez, ce sera déjà mieux que rien. Ensuite l'habitude viendra toute seule, vous en serez les premiers étonnés... et satisfaits.

Je pense que fuir un problème parce que cela ne nous arrange pas, est bien plus fatiguant que d'y faire face.

Et en tant que fainéante convaincue, je préfère dépenser mon énergie à faire face et passer à autre chose, plutôt qu'à faire le crabe... ;p

Et comme on dit... "mieux vaut tard que jamais" :) En plus qui dit écologique, dit souvent économique et dit bon pour la santé... alors... qu'attendons-nous pour nous sauver nous-mêmes ?

PS : le bio et le durable cesseront d'être plus cher lorsque nous serons assez nombreux à en consommer... un sacrifice financier temporaire par ceux dont les besoins primaires sont satisfaits, pour notre survie à tous... cela s'appelle la solidarité, cette chose qui nous manque si cruellement dans les pays développés.
Exemple cité dans le film "Home" : le Costa Rica est le 1er pays à avoir sacrifié son armée au profit de l'éducation et la santé (car ils l'ont bien compris... tout passe par l'éducation et la santé).
Je pense qu'un individu peut sacrifier un peu de son "bien-être" pour la survie de ses descendants... Bien évidemment ceci s'adresse à ceux qui ont les moyens de se nourrir correctement en se fournissant par exemple dans "nos chers hypermarchés", les premiers qui devraient être dans notre ligne de mire.......

Retour haut de page

Les 10 règles d'or du voyageur responsable

Les 10 règles d'or du voyageur responsable |

Les 10 règles d'or du voyageur responsable
Cliquez pour agrandir l'image

Encore plus...

Prochainement, je mettrai en ligne le b.a.-ba des choses qui devraient déjà être acquises : genre au hasard... arrêter de gaspiller l'eau ! :) En espérant que cela soit vraiment acquis.

Retour haut de page



Autres articles à découvrir :

Ethique, Nam around the world | NaM around the world's ethicEthique NaM around the world Rapport Planète Vivante 2010 | Living Planet Report 2010Rapport Planète Vivante 2010 WWFDerniers articles du WWF France Affiche du film, Severn la voix de nos enfants | Severn the voice of our children, film posterSevern, la voix de nos enfants

Vos commentaires


Soyez le premier à laisser une trace de votre passage !

Retour haut de page


Envie de réagir ? C'est par ici !



Retour haut de page

Vous aimez ce site ?
Faites ce qu'il vous plaira parmi les moyens proposés ci-dessous :

    • Ajoutez ce site à vos favoris !

      FavorisÇa ne marche pas ?
      Utilisateurs Windows ou Linux : raccourci clavier : Ctrl + D
      Utilisateurs Mac : raccourci clavier : Cmd + D
      Ou utilisez le bouton de partage ci-dessous, à droite :)
    • Informez vos amis de l'existence de NamAroundTheWorld.net
      en 1 seul clic !


    • Montrez que vous aimez NamAroundTheWorld.net, en toute discrétion et liberté, avec une méthode propre à ce site !
      Anonyme et non diffusé sur d'autres sites.



      217 personnes aiment
      NamAroundTheWorld.net
      !
      Et vous ?




Site construit à l'aide d'un marteau, un burin et quelques lignes de code, créé de zéro et fait maison par une débutante auto-formée en web développement et webdesign - NaM - à l'aide :
- des tutos d'Open Classrooms - du logiciel libre Notepad++ - d'un autre logiciel libre Gimp pour retouches photo et créations graphiques - et de beaucoup de volonté ! :)
Affichage optimisé sous Firefox.
Site propulsé par moi-même :)
Copyright 2010-2016 © www.namaroundtheworld.net, tous droits réservés.
En dehors des deux gifs animés et libres de droits, figurant dans la sidebar de gauche (menu) - des fonds de cartes publiés dans le domaine public et venant du site Commons.Wikimedia.org, utilisés pour la création des cartes personnalisées et publiées sur ce site - ainsi que les images menant à des sites extérieurs, TOUT le contenu de ce site - textes, photos, images, cartes customisées, design - est la propriété exclusive de NamAroundTheWorld.net, à moins d'une indication contraire mentionnée.
Merci de me contacter pour toute éventuelle réutilisation d'un contenu, à condition que ce soit à titre non commercial.